Make your own free website on Tripod.com

simONUquebec2.JPG (5243 bytes)
Collège Jean-de-Brébeuf (Montréal)
14,15 et 16 janvier 2000
Première assemblée


Foire aux questions (FAQ)

Inscrivez-vous à SimONU Québec!

Le guide de formation 2000 !!!

« La bible des simulations de l'ONU »,
« L'indispensable pour se préparer à une simONU », etc., est téléchargeable gratuitement sur notre site... ou commandez la version papier pour 5$


Mémorandums de comités
Tout ce qu'il y a à savoir sur chaque comité: historique, sujets à l'ordre du jour et pistes de recherche.

Informations générales:
simonu_quebec@yahoo.com

Abonnez-vous au journal d'information de SimONU Québec, pour connaître les dernières nouvelles sur l'évènement. Écrivez-nous pour être ajouté à la liste d'envoi : simonu@onelist.com

Principal commanditaire de SimONU Québec 2000:
mripetit.JPG (8106 bytes)
Ministère des relations internationales du Québec

Complément d'information (99/12/02) mis à jour 00/01/23
simONUquébec, 1ère assemblée
14, 15 et 16 janvier 2000 -- Collège Jean-de-Brébeuf

Complément d’information
Personne-ressource : Cédric Sam
Secrétariat de SimONU Québec
cedricsam@hotmail.com

 

SimONU Québec :
les Nations Unies à la portée de tous
page 1 de 2

Téléchargez la version Word

(page suivante) >>

Les simulations de l’ONU existent partout dans le monde. En 1992, il en existait plus de 130 répertoriées par l’Organisation des Nations Unies, réparties dans 26 pays. Au Québec, celles qui se déroulent en français sont encore rares et ne touchent qu’un nombre limité de gens. Ça, c’était avant qu’un groupe d’étudiants du Collège Jean-de-Brébeuf ne fonde l’Association des simulations de l’ONU du Québec (ASONUQ) au printemps dernier. Son objectif : promouvoir le mouvement des simulations de l’ONU au Québec.

Le premier événement de taille organisé par l’ASONUQ sera le SimONU Québec, la première simulation de l’ONU francophone au pays. Celle-ci a eu lieu au Collège Jean-de-Brébeuf les 14, 15 et 16 janvier 2000. SimONU Québec se déplace à chaque année dans une autre localité du Québec désireuse de recevoir la simulation à l’intérieur de ses murs.

" Lorsque j’ai participé à ma première simulation de l’ONU, celle de l’Université McGill, je ne pouvais pas croire que personne n’avait pensé à en faire une en français " dit Jean-Pierre Khlot, initiateur du projet SimONU Québec 2000. Au Canada, les deux événements annuels les plus courus sont le SSUNS et le McMUN, organisés par l’Association des Étudiants pour les Nations Unies de McGill. Le McMUN, qui s’adresse aux universitaires, rassemble annuellement environ un millier d’étudiants à Montréal.

" Avec SimONU Québec, nous voulons permettre aux francophones de toute la province de pouvoir vivre l’expérience d’une simulation de l’ONU dans leur langue maternelle, dit l’étudiant du Baccalauréat International en Sciences de la Santé. Je pense qu’une SimONU francophone a sa place dans le paysage des activités parascolaires, au même titre que les Parlement Jeunesse et les Génies en Herbe ".

L’ONU se divise en comités autour de l’Assemblée Générale dont fait partie tous les membres des Nations Unies. Chaque comité se spécialise dans un domaine. Il existe des comités différents pour pas mal tous les goûts : paix et décolonisation, humanitaire et social, l’assemblée plénière, le conseil de sécurité, le tribunal international, etc. Le Conseil de Sécurité, par exemple, a pour mission de veiller à la sécurité du monde en ayant recours à divers outils à sa disposition, comme les fameux casques bleus.

Les délégués sur un comité doivent relever un défi de taille : celui de trouver une solution viable convenant à la majorité des pays qui y sont représentés, en tenant compte des différences qui les caractérisent.

(page suivante) >>

Téléchargez la version Word

Précédent | Index des communiqués | Suivant

>> Retour à la page principale